top of page

Comment s’orientent les chats et les chiens ?

Oiseaux migrateurs, saumons qui remontent le cours des rivières, tortues de mer qui reviennent régulièrement sur les plages qui les ont vues naître. Ces animaux sont fascinants !

Mais nos animaux de compagnie possèdent aussi d’excellentes facultés d’orientation…

Comment se repèrent-ils dans l’espace ? Comment reconnaissent-ils leur environnement ?

Voici quelques éléments de réponse.





On sait que les animaux possèdent des capacités d’orientation

exceptionnelles !

Elles régulent, depuis des milliers d’années, les cycles de migration de différentes espèces, aussi bien sur terre que dans les airs, en eaux douces comme dans les océans.

Les chercheurs s’intéressent depuis longtemps à ce qui apparaissait encore, il y a peu, comme un véritable mystère pour leshommes.

Certaines découvertes éclairent aujourd’hui nos lanternes… mais ce sujet garde sa part d’ombre et de secrets.

Plus proches de nous, prenons le temps de comprendre les

capacités de nos animaux de compagnie.


Un sacré pif !

On sait que le chat comme le chien, certaines races plus que d’autres, possèdent des capacités olfactives bien plus développées que l’être humain.

Les chiens peuvent, par exemple, détecter et différencier des odeurs jusqu’à 100 000 fois moins concentrées que nous, humains. Ils les détectent, les différencient et les enregistrent aussi, ce qui leur permet de cartographier, en quelque sorte, leur environnement olfactif de manière très précise.

Ils savent aussi, comme le petit poucet, laisser des indices olfactifs qui les aident à retrouver leur chemin.


Une vue perçante

Nos deux compagnons à quatre pattes disposent également d’une très bonne vue, qui leur permet de se repérer… même dans la pénombre.

Par faible luminosité, le chat est par exemple capable de repérer les obstacles 7 fois mieux que nous, pauvres humains.

Il faut aussi dire que le chien et le chat sont équipés d’accessoires tout à fait pratiques : les vibrisses, longs poils situés autour de la truffe, au-dessus des yeux et sous le menton, permettent de capter les vibrations et les mouvements d’air, évaluer les distances, anticiper le contact avec les objets qui les entourent, etc.

Un peu comme des radars, ils viennent compléter des aptitudes visuelles déjà performantes.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page