top of page

Les 4 commandements d’un chat-chasseur sachant chasser...

Félin même domestique, le chat conserve une part d’instinct sauvage, et plus particulièrement par son comportement de chasseur.

Même s’il dispose de tout ce dont il a besoin à la maison pour se nourrir, il ne peut pas s’empêcher de traquer les petites bêtes du jardin.






Seul je chasserai...

Le chat chasse, capture et consomme ses proies en solo. Aucun esprit de meute, pas de «banquet» à plusieurs.

En dehors de la chatte (qui doit partager avec ses petits), les félins domestiques la jouent plutôt perso.

Tu me gaveras sans résultat...... car je continuerai à chasser ! En bon ami de la nature, vous voulez sauver les mulots, moineaux et autres petites victimes potentielles des griffes agressives de votre matou en le remplissant de croquettes ? C’est peine perdue... Car à moins que ce dernier ne devienne trop gros pour courir après ses proies, votre chat continuera à chasser, ce comportement n’étant pas lié à la faim, mais bien à son instinct.

Le chat est évidemment le champion des offrandes macabres et dépose régulièrement à vos pieds, et avec fierté, le fruit de son escapade mortelle. L’intention exacte de ce comportement reste somme toute assez mystérieuse... D’éminents spécialistes du comportement animal restent divisés sur le sujet : certains pensent que le chat rapporte sa proie pour la déguster plus tard et éviter ainsi qu’un autre prédateur ne lui subtilise son repas, d’autres rapprochent cela du comportement de la chatte qui rapporte des «cas pratiques» pour enseigner la chasse à ses petits.






À mes petits j’enseignerai...

Pour célébrer son 1er mois sur terre, le chaton prend son premier cours de chasse, généralement avec maman ! Il commence à s’exercer sur des insectes, puis passe à des proies un peu plus volumineuses que sa mère lui rapporte, mortesou vives.

Il s’entraîne alors aux différentes étapes d’une attaque réussie : l’affût, l’effet de surprise, la course, la capture et enfin, la mise à mort. Observation, entraînement, expérience... le petit acquiert des stratégies et des techniques de plus en plus élaborées avec l’âge.

Plutôt oiseau ou plutôt rongeur ? Selon ses capacités, son environnement et son caractère, votre chat aura davantage envie d’attaquer des proies en vol ou au sol.

Très dynamique et plein d’énergie, disposant d’un accès facile à l’extérieur, un chat très sollicité aura tendance à développer de véritables talents en matière de chasse.

Élevé en appartement et peu à même de sortir, il s’adaptera à son univers.

Mais dans tous les cas, ne négligez pas le besoin instinctif de votre animal et permettezlui de s’épanouir au mieux.


0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page