top of page

Une ouïe ultra-fine

Le chien perçoit des ondes sonores de 50 000 vibrations par seconde (contre 60 000 chez le chat et seulement 25 000 chez l’homme).

Par ailleurs, on sait qu’un son qui n’est plus perçu par l’homme après 4 mètres de distance peut l’être par un chien jusqu’à 25 mètres !

En plus d’avoir des capacités auditives exceptionnelles, les oreilles du chat et du chien peuvent s’orienter vers la source du bruit identifié… une manière d’affiner encore un peu plus leur perception. Ces capacités auditives permettent évidemment au chat comme au chien de parfaire encore un peu plus leur sens de l’orientation, puisqu’ils disposent d’indices spatiaux supplémentaires.






Une maîtrise parfaite du domaine vital

Le domaine vital de l’animal correspond à la zone qu’il a l’habitude d’arpenter, l’espace dans lequel il peut trouver tout ce dont il a besoin pour survivre.

Les odeurs, les bruits, les repères visuels, etc. Le chat comme le chien disposent donc d’une cartographie sensorielle complète de leur environnement proche.

Il leur sera par contre plus compliqué, évidemment, de se repérer dans un endroit qui leur est complètement inconnu.

Compliqué oui, mais pas impossible… en explorant un nouvel environnement, l’animal parvient à élaborer rapidement une nouvelle carte mentale de l’espace qui l’entoure. Une capacité d’adaptation que l’être humain a sans aucun doute tendance à perdre en s’éloignant de plus en plus de son instinct… au profit de la technologie (néanmoins très pratique, il faut l’avouer…).

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page